Home / Actu / Niuzy Cinema – Monaco Better World, Du glamour pour un monde meilleur

Niuzy Cinema – Monaco Better World, Du glamour pour un monde meilleur

© Stephane Gendre

 

Le festival de Cannes, en plus de réunir le monde de l’art et du cinéma permet de mettre en lumière des événements à but caritatifs ou environnementaux.

L’environnement, c’est justement ce qui unit Manuel Collas de la Roche, président de la fondation “Monaco, Better world forum” et ses partenaires.

Tous ont répondu présent à l’invitation de ce dernier pour présenter leur projet en faveur de la protection des océans.

La conférence de presse de la fondation a été suivie d’un dîner au somptueux Hôtel Martinez. Diner qui a permis aux invités et journalistes présents d’en apprendre plus sur les dernières innovations en matière d’écologie.

Au fil de la soirée, trois prix pour la planète ont été décernés aux acteurs du secteur.

Le Ministre du changement climatique et de l’environnement des Emirats Arabes Unis est venu chercher son prix “Country of Honor” sur la scène. Dans son discours de remerciement, son excellence, le ministre du Changement Climatique et de l’Environnement Thani bin Ahmed al Zeyoudi a défendu le bilan écologique de son gouvernement en relevant les efforts effectués ces dernières années pour combattre le changement climatique dans le Golfe.

Le prix du “Best Commitment” a été donné au fondateur et PDG de la start-up Aris Bioenergy, Monsieur Umesh Waghdare. La jeune entreprise produit du biodiesel renouvelable provenant d’huile déjà utilisée une première fois dans l’agriculture. En entrant dans une logique de marché, la compagnie ambitionne de créer plus d’emplois dans la filière verte et met en place des stratégies industrielles pour réduire la dépendance au diesel.

Le troisième prix “Ocean Conservationist Hero” est, à n’en pas douter, le plus émouvant. Il a en effet été décerné au regretté documentariste Canadien Rob Stewart, mort à 37 ans en mer en janvier 2017 sur la côte Est des Etats-Unis. Son film Sharkwater Extinction avait bouleversé les esprits. Le jeune cinéaste qui adorait les requins s’acharnait à protéger ces animaux majestueux, nécessaire à l’écosystème des océans. Ses parents qui étaient présents ont accepté avec émotion le prix décerné à leurs fils. C’est avec une voix pleine d’émotion qu’ils ont partagé, en mémoire de leur fils, la récompense avec les invités.

Le père du jeune cinéaste s’est exprimé sur la responsabilité environnementale des baby boomer “Comme beaucoup d’entre vous ici, je suis un babyboomer qui a vécu dans les années 60-70 en consommant sans réfléchir” avant d’ajouter “Nous avons été le problème, nous devons être aussi la solution si nous voulons laisser une planète viable pour nos enfants.”

En recevant le prix post-mortem de Rob, il ajoute que son fils lui manque tous les jours et que changer le monde requiert de l’action. Il finit son discours en encourageant chacun des invités à faire des efforts pour la planète.”

N.B © Spread Pictures

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*