Home / Actu / Niuzy – Un moment à Cannes avec Justine Thibaudat

Niuzy – Un moment à Cannes avec Justine Thibaudat

Justine Thibaudat

 2018 © Spread Pictures

C’est sous le soleil de Cannes, sur la terrasse des journalistes du Palais du festival qu’arrive, souriante et d’un pas décidé, Justine Thibaudat.
L’actrice française qui a commencé sa carrière en 2012, présente cette année en sélection du short corner, le court métrage “Smell of Storm” de Pascal Jardel. Elle y interprète une policière du climat.

Justine Thibaudat

 2018 © Spread Pictures

Elle nous parle de ses nombreux projets et de sa passion pour la scène. 

Cannes, c’est toute une histoire. D’ailleurs c’est quoi son meilleur souvenir cette année?

“Il y a en plein, mais je dirais la montée des marches des quatre-vingt-deux femmes, vraiment poignant. Évidemment dans le même registre la montée des marches des seize actrices noires.”
C’est déjà assez dur pour une comédienne, car il n’y a pas assez de rôles, et cela se complique encore plus pour les actrices de couleur.

Il était temps que les choses changent.

 

Justine Thibaudat

 2018 © Spread Pictures

Faire la montée des marche fait aussi partie de mes meilleurs souvenirs de Cannes. C’est quand même impressionnant !
C’est encore plus drôle quand on porte des bijoux Chopard. On fait la montée des marches, puis on les rend directement après bien gentiment.
D’ailleurs, j’étais à la soirée Chopard cette année, c’était magique. 
Enrique Iglesias était là. Il est vraiment beau cet homme, ajoute t-elle en souriant.
En même temps, c’est aussi ça Cannes. Tout le monde joue le jeu. Les gens sont beaux, bien habillés. C’est un beau moment à passer.

Justine Thibaudat

 2018 © Spread Pictures

Justine est une enfant de la région. Si elle a passé une partie de son enfance en Guadeloupe, elle a grandi à Cannes. Sa mère vit d’ailleurs toujours dans le quartier des broussailles.
La belle a eu d’ailleurs eu l’honneur d’avoir une page entière dans Nice Matin.
http://www.nicematin.com/vie-locale/justine-thibaudat-comedienne-j-avance-doucement-mais-surement-un-pur-film-d-action-tourne-dans-le-bassin-cannois-141236

Difficile d’éviter le sujet sur l’affaire Harvey Weinstein cette année.
Qu’en pense l’actrice ?
“Certaines femmes ont besoin de partager leurs peines, d’autres vont à la police.
Weinstein a été un exemple, mais il y en a plein d’autres. C’est tombé sur lui. 
Je n’aime pas trop cet acharnement. Est ce que j’aurais fait autrement? Oui
Ces femmes, qui ont porté plainte, ont attendu des années pour le faire et en même temps, c’est superbe ce qui s’est passé cette année avec le prise de parole de toutes ces femmes.”

 

Justine Thibaudat

 2018 © Spread Pictures

Dans le court métrage “Smell of Storm, Justine Thibaudat joue un rôle fort.
“Je joue le rôle d’une policière du climat. Ca fait du bien de jouer une femme forte. On me donne souvent le rôle de la jeune première, de fille romantique ou de fille à papa.
Souvent, dans les films, le personnage de la femme accompagne trop souvent celui de l’acteur principal.
Les financements français sont durs à trouver pour un projet qui mélange les genre fantastique et policier. 
Pas question pour autant d’abandonner le film confirme la comédienne.
J’aimerais tourner en France, mais si on doit aller jusqu’au Canada pour finir le film, nous irons.

 

Justine Thibaudat

 2018 © Spread Pictures

Toujours en action, Justine se perfectionne au Studio Pygmalion. Là où Marion Cotillard a été coaché pour la môme. Ajoute-t-elle.

Après avoir joué dans plus d’une vingtaine de films et un premier passage réussi en tant que co-réalisatrice pour le court métrage “Les ailes du passé” – déjà en sélection du short corner à Cannes – Justine franchira-t-elle le cap de passer derrière la caméra en tant que réalisatrice ?
Oui, mais son métier d’actrice reste sa priorité.
“C’est bien d’avoir plusieurs casquettes, mais à un moment, il faut être concentré sur ce que l’on fait.” 
En tant qu’actrice, refuser des projets est déjà un luxe que la jeune actrice peut se permettre.
Si elle rêve de monter les marches du Palais du festival de Cannes encore une fois avec un film à présenter, elle admire également le travail du réalisateur Francois Ozon avec qui elle souhaiterait un jour collaborer.
C’est après avoir vu “8 Femmes” au cinéma que Justine Thibaudat a décidé que sa vie se passerait sur les planches.
En attendant, vous pouvez la voir sur scène prochainement au Théâtre 14 dans la pièce d’époque “KEAN” d’Alexandre Dumas mise en scène par Alain Sachs.

 

N.B © Spread Pictures 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*