Home / Actu / Niuzy Mag – Le film russe Leto de Kirill Serebrennikov

Niuzy Mag – Le film russe Leto de Kirill Serebrennikov

 

Le rock en cage

Une chaise vide au milieu de ses comédiens pour marquer l’absence de Kirill Serebrennikov. Originaire de Rostov-on-don, Russie, le réalisateur est accusé par le gouvernement de détournements de fonds ­public. Il est depuis assigné à résidence dans son appartement à Moscou depuis août dernier.

 

Par conséquent, il n’a donc pas pu se rendre à Cannes pour y présenter son film, Leto, sélectionné en compétition officielle.

 

Le long métrage revient sur un épisode d’été au début des années 80.

à Leningrad, où le jeune Viktor Tsoi est impatient de se faire un nom dans la musique. Sa rencontre avec son idole et sa future femme vont changer le cours de sa vie.

C’est avec une émotion encore plus grande que les comédiens, orphelins de leur réalisateur s’expriment sur la difficulté qu’a rencontré Kirill au cours de ce tournage.

 

Juste avant la fin du film, le réalisateur a été contraint d’abandonner les plateaux. Les autorités Russe ont interpellé l’artiste de 48 ans en pleine nuit à Saint Pétersbourg alors en plein tournage de son dernier film Leto, accusé de détournement public.

“Il nous a ouvert les yeux sur l’importance du rock en Russie dans les années 80. Nous sommes bouleversé par son arrestation et pensons que cette accusation dont il fait l’objet est tout simplement ridicule” ajoute son producteur français Charles-Evrad Tchekhoff.

Kirill absent, l’équipe du film s’encourage pour parler à sa place.

Pour l’acteur principal de Leto, Ilya Stewart, le film est une œuvre authentique.

Kirill a beaucoup réfléchit sur les couleurs et le style d’esthétique qu’il voulait donner.

Pour lui, cela a été naturel de choisir un aspect primitif et naturaliste. Le comédien souligne que le film n’a reçu aucune subvention du gouvernement russe.

La situation compliquée du réalisateur n’a pas permis en effet de solliciter une aide dans son pays. Leto a été produit en France avec le soutien du CNC.

Tout ce que Serebrennikov créé se réfère à l’histoire. Son opinion sur la scène bouillante du rock en Russie dans les années 80 n’est pas seulement l’œuvre d’un passionné, mais aussi d’un historien qui s’attache à relever la vérité au travers d’un regard acerbe, précis et remplit d’esthétisme.

Sa conception est historique, cependant, son point de vue est définitivement ancré dans le présent.

Selon Irina Starshenbaum, “Tous ses projets que ce soit un ballet ou un film parlent au spectateur d’aujourd’hui”

Un souffle de liberté a vu le jour avec l’explosion de la scène rock en Russie dans les années 80.

C’était authentique, humain, en un mot spécial ajoute Roma.

“C’était incroyablement triste de voir le film à Cannes sans Kirill, alors que c’est lui qui parle le mieux de cette époque.”

Iliya Stewart espère que le film aura une influence sur la jeunesse russe. Selon lui, il est primordial que la nation fasse preuve d’humilité et engage de vrais débats avec ses concitoyens concernant les problèmes actuels.

“Ce que j’aime a propos de Kirill c’est qu’il considère toujours les questions que l’on lui pose et y répond avoue l’acteur Allemand Tee Yoo, il a une confiance infinie avec les personnes travaillant avec lui. C’est sûrement pour cela que les acteurs de son film sont tous d’accord pour dire que tourner avec Kirill est une expérience extraordinaire.

Roma Zver confie que la décision d’ajouter des animations était du à l’arrêt du tournage.

Afin de finir son film, Serebrennikov a décidé d’agrémenter les scènes manquantes de petites séquences d’animation,  qui au final apportent un plus au film selon la comédienne Irina Starshenbaum.

Un soupir dans la voix, elle évoque l’absence du réalisateur avec qui elle a étroitement collaboré pendant plusieurs mois pour ce projet. “Kirill nous a tous influencés d’une manière ou d’une autre”

Le réalisateur bénéficie de nombreux soutiens comme celui de Thomas Ostemeier célèbre directeur du théatre de la Schaubühne qui, par le biais d’une pétition à demandé l’abandon des poursuites a obtenu plus de 10.000 signature.

En France, plusieurs acteurs ont manifestés en faveur de la libération de l’artiste.
 
 
 N.B   © Spread Pictures
 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*